Notre ami Gilbert Buttazzoni nous a quittés

25 août 2019
Comments off
538 Views
image_pdfimage_print

L’ancien adjoint aux sports de Jean-Marie Bockel et Conseiller général de Mulhouse-Nord Gilbert Buttazzoni est décédé à l’âge de 71 ans.

Fidèle à ses convictions, Gilbert s’est battu contre l’implacable maladie avec toutes les valeurs qu’il a développées tout au long de ses mandats. Ainsi même souffrant, il a continué à rendre visite au Philidor Mulhouse notamment lors de nos organisations du top 12 féminin au Mercure qu’il n’aurait manquées pour rien au monde.

Grand ami des Echecs et supporter du Philidor Mulhouse, il a été la pierre angulaire de notre première grande phase de développement.

Nous lui devons tout d’abord la création du poste de cadre sportif Echecs de la ville de Mulhouse, poste pour lequel j’avais beaucoup travaillé avec lui, car il a toujours cru en les vertus éducatives du jeu d’échecs auprès de la jeunesse mulhousienne, notamment celle de son quartier de cœur, Bourtzwiller. C’est donc avec fierté qu’il a accueilli les succès nationaux et internationaux de notre jeunesse.

Son deuxième acte fondateur a été de doter notre club d’un local permanent digne de ce nom et c’est donc grâce à son action que nous avons emménagé en 2000 au 3 rue de Thann. Pour mémoire, auparavant, le club squattait entre la Cour des Chaînes, l’une ou l’autre salle de la FAC (Fédération des Associations Culturelles) rue d’Alsace, dans des cafés…

Enfin, bien avant de nombreuses municipalités et en véritable précurseur, il nous a acceptés et considérés dans le giron sportif, ce qui n’était pas à l’époque une mince affaire ; et il s’est battu contre vents et marées pour nous attribuer une hausse substantielle des aides financières de la Ville à notre sport.

Nous lui garderons à tout jamais une reconnaissance infinie et je n’oublierai jamais ces troisièmes mi-temps d’assemblées générales qu’il partageait avec le club ; nous refaisions le monde mais aussi le sport mulhousien auquel il était viscéralement attaché.

Un grand monsieur s’est en allé et je suis plus que fier de lui dédier notre qualification européenne obtenue ce printemps ; sans lui, nous ne serions certainement pas là où nous en sommes aujourd’hui.

A noter aussi l’hommage que lui avait consacré Roxana Maracineanu lors de son passage à Mulhouse en juin dernier ; elle avait rappelé que, sans l’aide de Gilbert, elle n’aurait jamais été championne du Monde du 200 m dos ni médaillée olympique. La salle avait réservé à Gilbert une standing ovation, à lui le grand serviteur du sport mulhousien qui se déplaçait en s’appuyant sur une canne.

Claude Schmitt

Président du Philidor

Share on Facebook

Comments are closed.