Top 12 Mulhouse-Metz 4-3 : les cadres se réveillent !

4 juin 2015
Comments off
2134 Views
image_pdfimage_print

Dans un match couperet pour le maintien, notre équipe a eu chaud et obtient une victoire aux forceps. Le ciment de l’équipe, les deux joueurs emblématiques du philidor Jean Noel et Andrei ont pour une fois tout donné et ont montré la voie au reste de l’équipe. C’est en jouant à fond sur les 8 échiquiers que l’équipe retrouvera sa superbe pour les matchs restant ! Comme un symbole, la première victoire du capitaine a boosté toute l’équipe et le demi point de Mathilde assure la victoire !

Riazantsev Alexander -David Navara 1-0 : Très bien préparé, l’adversaire de David est sorti de l’ouverture avec un énorme avantage, et a empoché le point, malgré une lutte acharnée des noirs

Grzegorz Gajewski – Postny Evgeny 1-0 : Dans une slave assez équilibrée, Grzegorz envoie ‘ la maison ‘ et prend tous les risques pour arracher une magnifique victoire ! Quel Match !

Iordaschescu Viorel – Radoslaw Wojtasek 1/2 1/2 : Les blancs ont rapidement montré la volonté de tout échanger et la nulle est conclue en 24 coups

Jean Marc Degraeve – Wirig Anthony 1/2 1/2 : Jim a dominé le début de partie juqu’à prendre un avantage décisif. Malheureusement alors que le point semblait en poche, il se crispe et transpose dans une finale nulle.

Belkhodja Slim – Andrei Sokolov 0-1 : Une partie qui vaut de l’or. Dans une sicilienne solide, Andrei en mode Roland Garros joue tous les coups du tennis, et finit par faire craquer son adversaire qui donne des cases, puis des faiblesses, puis la partie.

Borya Ider – Terrieux Kevin 0-1 : Déception pour Borya qui après une ouverture peu convaincante, donne du jeu à son adversaire qui ne flanche pas et marque le point.

Koch Jean René – Riff Jean Noel 0-1: ‘ Première surprise de voir Jean Noel encore en train de jouer après 2 h ‘  ( Citation d’un jeune joueur du top jeunes ). Dans une anglaise, la position a été longuement égale, avant que le capitaine décide de se lancer dans un sacrifice très très douteux, mais qui portera ses fruits dans le zeitnot de son adversaire. Jean Noel semble enfin avoir compris que l’équipe avait besoin d’un capitaine qui joue et qui montre l’exemple dans toutes les situations.

Choisy Mathilde – Bemnesbah Natacha 1/2 /1/2 : Une partie qui donnera des sueurs à tout le monde. Dans une Kalashnikov plutôt positionnelle, Mathilde obtient une position totalement nulle à l’entrée de la finale. Elle perd ensuite ses nerfs, donne un pion puis deux jusqu’à se retrouver perdante. Heureusement, une combinette en fin de partie nous sort d’un très mauvais pas !

Comments are closed.