Roland Chaprier rend sa délégation aux sports

10 mai 2018
Comments off
287 Views
image_pdfimage_print

Info parue dans L’Alsace du 10 mai 2018 :

Roland Chaprier rend sa délégation aux sports

Estimant ne plus pouvoir conduire la politique sportive, Roland Chaprier a rendu ce matin sa délégation.

Il nʼest pas démissionnaire. Élu adjoint après les élections de 2014, Roland Chaprier, qui avait assumé durant quelques semaines la succession dʼÉric Schweitzer à la tête de la politique sportive, a choisi, dans un courrier adressé ce jeudi matin au maire Michèle Lutz, de lui rendre la délégation aux sports qui lui avait été attribuée par Jean Rottner. À Mulhouse, peut-être encore plus quʼailleurs, être adjoint aux sports est une tâche ingrate, difficile, où on prend beaucoup de coups. Ses prédécesseurs ne le contrediront pas. Encore plus quand il faut mettre en place une politique avec une baisse drastique des moyens. « Jʼestime quʼon a pourtant fait un bon job , assure Roland Chaprier. Lors de la mission dʼévaluation mise en place lʼan passé, nous avons posé les trois piliers de notre politique : lʼaccès au sport pour tous, lʼatteinte du meilleur niveau de pratique pour les licenciés et la mise en place de projets qualifiés. »

Selon lui, depuis quelque temps, la tâche était devenue encore plus difficile pour Roland Chaprier, non pas en raison dʼun monde sportif en grande difficulté, mais à cause dʼinterférences répétées de membres du cabinet du maire dans la conduite des affaires. Dernier accrochage : lʼexplosif dossier du basket mulhousien et son rapprochement avec Pfastatt, évoqué depuis longtemps mais pas mené à bout. « La prise en compte avec votre cabinet de paramètres sans aucun lien avec lʼaspect sportif, ni avec lʼintérêt de nos licenciés nous ont récemment conduits dans lʼimpasse dans lʼavancement de dossiers pourtant stratégiques , reproche ainsi Roland Chaprier au maire. Cela illustre un mode de fonctionnement à lʼopposé de la transparence que nous devons à nos associations et nos citoyens. »

Lʼadjoint chargé des sports en a donc tiré les conséquences. Sʼil ne démissionne pas de son poste dʼadjoint, constatant « ne plus pouvoir assumer la conduite de la politique sportive qui mʼa été confiée », il a rendu ce matin la délégation aux sports. Cela ouvre, forcément, une crise politique et de gouvernance à la mairie de Mulhouse.

Share on Facebook

Comments are closed.