Top 12 2016 à Drancy : Philidor termine sur le podium!

13 juin 2016
Comments off
1380 Views
image_pdfimage_print

La fin de la boucle?

19 ans déjà que le club sillonne  l’hexagone avec l’élite des clubs français et le hasard voulut que cette année le grand rendez- vous annuel ait lieu au château de Ladoucette, à Drancy, cadre remarquable au demeurant, là où précisément Philidor Mulhouse avait joué ses trois premiers matchs parmi l’élite en 1998 !

Déjà à l’époque, le déplacement court de trois jours n’avait pas été de tout repos mais rien de comparable avec les 12 consécutifs en banlieue, en pleine crise climatique et social.

Pour Philidor Mulhouse, ce grand rendez-vous s’annonçait  donc à haut risque ! L’objectif affiché était évidemment de ne pas arrêter  notre aventure parmi l’élite là où elle avait débuté, ce qui aurait certes bouclé la boucle mais personne ne l’entendait ainsi ! Pourtant plusieurs clignotants étaient passés à l’orange : une compétition de plus en plus difficile avec la disparition des matchs « faciles », toutes les équipes affichaient  une moyenne Ëlo proche exceptées trois grosses écuries ! Deuxièmement , le staff avait décidé de rajeunir sérieusement l’équipe en intégrant les jeunes Matthias Bluebaum,  Andréas Heimann et Benjamin Gledura à la place de l’expérimenté paire polonaise Wojtaszek-Gajewski et le fidèle fer de lance David Navara était indisponible la moitié du championnat ! Enfin, juste avant la compétition, notre fidèle féminine Mathilde Choisy est tombée sérieusement malade ! Quand on sait que l’absence de la joueuse équivaut à perte plus malus moins un plus amende, on peut s’imaginer les soucis qu’il a fallu surmonter ! Enfin, pour soulager notre budget, nous avions à nouveau choisi l’hébergement en gîte rural mais en banlieue une telle opération est toujours plus compliquée car se déplacer est un véritable casse-tête !

Un démarrage timide !

L’ensemble de ces difficultés peut expliquer notre entrée en la matière plus que timide malgré un bon succès  3-2 face à une accrocheuse formation de Strasbourg ! Borya Ider combatif concluait  après le démarrage en trombe de Navara  et le précieux point d’Andréas Heimann. Le second match face à Nice tourna rapidement au vinaigre après la défaite sans appel de David Navara dans un très mauvais jour, une gaffe du courageux capitaine et une nouvelle défaite sur l’échiquier féminin ! Au final une défaite sans appel 4-2 face à une équipe très solide.

Le troisième match face à Châlons en Champagne s’annonçait déjà important pour la suite de la compétition ! Emma Richard, que l’on ne remerciera jamais assez d’avoir assuré au pied levé l’intérim sur l’échiquier féminin malgré l’arrivée très proche de son bébé obtenait une excellente nulle, David prenait sa revanche de la veille, Istratescu marquait son premier point dans des conditions rocambolesques et le capitaine Jean-Noël Riff ouvrait son compteur mais l’équipe obtenait juste le match nul et encore sur le fil du rasoir !

Le doute s’installait donc dans l’équipe, la confiance  s’effilochait et la lutte pour le maintien semblait être le devenir de l’équipe !

Une seconde phase déterminante !

Les trois matchs suivants face à Montpellier, Bischwiller et Evry s’annonçaient déjà à haut-risque ! Battre Montpellier et Evry était l’objectif clairement affiché de cette séquence !

Bonne nouvelle pour l’équipe avec l’arrivée de Mathilde qui a pris sur  elle pour ne pas abandonner la team mais très mauvaise surprise avec le forfait de Borya coincé plus de deux heures sur le périphérique ! Une énorme tuile donc puisque le match couperet débutait avec un malus de moins un plus la défaite pour Borya qui est arrivé dans l’aire de jeu 30 secondes trop tard ! Ce coup du sort a galvanisé l’équipe, le capitaine réduisit le score rapidement avant que Matthias Bluebaum et Andréi Sokolov ne signent deux victoires importantes pour permettre une extraordinaire victoire 3-1 ramené à 2-1 en raison de la pénalité mais gagné à 7 contre 8 a été un tournant dans ce championnat pour une équipe qui a pris conscience de son potentiel !

La défaite face au champion de France Bischwiller rentrait dans le tableau de marche même si le score final de 5-2 est très lourd , le capitaine scorait pour la troisième fois consécutivement et Istratescu signait une probante  victoire !

Il devenait à nouveau impératif de mettre un genou à terre à Evry et en dépit d’un match qui ne restera pas dans les annales, David Navara, Andréi Sokolov  et Borya Ider permirent la victoire . Le retour de Mathilde s’est également déroulé positivement puisqu’elle obtenait deux bons matchs nuls !

Une dernière phase  tonitruante !

La victoire contre Evry a rassuré tout le monde, il restait cinq matchs pour obtenir l’un ou l’autre point pour assurer la maintien parmi l’élite. Dès lors, l’équipe a livré des matchs pleins, avec une cohésion retrouvée et un investissement maximum.

Les victoires se sont enchaînées face à des adversaires pourtant difficiles. Bois-colombes est battu 2-1 après un match extraordinaire du tout jeune cadet Benjamin Gledura qui défait Axel Bachmann invaincu jusque- là  et Borya continuait sur sa lancée victorieuse. Comme Mathilde tenait sans problème le choc face à Congiu l’exploit  était réalisé !

Le lendemain, la motivation ne faiblit pas face au club local Drancy qui jouait sa survie et une nouvelle fois Borya Ider en plein boum dominait le GMI bulgare Petkov (ancien membre de notre équipe réserve), Andréi Sokolov en faisait de même  face à Karr et cerise sur le gâteau, Salomé Neuhauser ajoutait magistralement son point, notre premier succès de la saison sur l’échiquier féminin !

Match de gala le dimanche face à l’ambitieux club picard de Saint Quentin qui nous avait subtilisé Jean Marc Degraeve  à l’inter- saison ! Une nouvelle fois extrêmement  soudée et solidaire, notre équipe livrait un beau combat où nos jeunes joueurs étrangers tenaient le choc laissant le soin à Borya Ider encore lui d’ouvrir le score et à Salomé Neuhauser de conclure magistralement par sa seconde victoire du week-end ! Victoire 2-0 donc et clairement un nouvel objectif avec l’idée de conserver cette troisième place totalement inespérée en début de championnat ! Un challenge plus que relevé puisqu’il passe par un résultat contre Clichy mais avec une équipe libérée on peut s’attendre à tout !

Cinquième victoire consécutive face à Vandoeuvre avec une nouvelle fois le capitaine à la manœuvre qui compense la prestation trop timide de son poulain Quentin Burri . Ensuite, Benjamin Gledura dominateur, Andréas Heimann magistral avec les noirs et Istratescu en train de revenir à son meilleur niveau permirent un large succès 4 à 1 .Cette nouvelle victoire probante permit d’aborder le dernier match face au champion de France 2016 en totale décontraction !

Malgré le manque d’enjeu, l’équipe n’a pu se relâcher totalement et essuie un revers 3-1 face au champion de France pour conclure la saison. Grosse satisfaction du match, Mathilde Choisy sauve l’honneur mais nous ne furent jamais en mesure d’inquiéter les champions malgré une résistance héroïque de Matthias Bluebaum une nouvelle  fois sans réussite face à Maxime Vachier Lagrave !

Le bilan de la saison est donc exceptionnel. Le rajeunissement de l’équipe a été très positif et l’état d’esprit affiché pendant 11 jours en terres banlieusardes à dépasser les prévisions les plus optimistes.

Nous avons obtenu 7 victoires, un match nul et trois défaites, ce qui représente un excellent parcours vu les forces en présence ! Nous terminons à une magnifique 3èm place  inespérée après la dernière contre –performance de Bois-colombes et surtout nous avons réalisé quelques matchs références ( Bois-Colombes, Montpellier-Saint Quentin) .On peut toujours épiloguer sur les deux rencontres qui ont moins bien tourné ( Châlons et Nice) mais ne faisons pas la fine bouche, notre parcours est plus que remarquable.

David Navara 4/6 perf 2702   a une nouvelle fois montré son talent et sa grande disponibilité pour l’équipe. Electron libre, David joue toujours pour le gain avec une combativité exceptionnelle, ce qui coûte parfois des points comme cette défaite face à Nice mais le solde est  toujours positif. C’est la locomotive de l’équipe  qui plus est avec une gentillesse hors norme !

Benjamin Gledura 4/6 perf 2666  , encore cadet débutait sous nos couleurs en Top 12 et force est de reconnaître que son apport est conséquent. Sa technique, sa solidité, son abnégation, son sérieux  en font un jour d’équipe exceptionnel et il a été déterminant sur plusieurs rencontres ! Benjamin sera probablement un joueur du top mondial très prochainement ! Sa démonstration technique face à Axel Bachmann a été un modèle du genre…

Matthias Blubaum 4,5/11 perf 2528 a montré tout au long de la compétition un état d’esprit et une combativité à toute épreuve. Sa vista technique est indéniable et sa victoire contre Montpellier fut capitale pour l’équipe. Son résultat global reste en –dessous de son potentiel certainement en raison d’une petite méforme passagère et d’un manque de réussite flagrant dans des positions supérieures. Son intégration dans l’équipe est globalement très positive car il peut jouer où le besoin se fait sentir.

Andréas Heimann 5,5/10 perf 2605 a fait preuve d’une énorme combativité et d’une grande créativité pour affirmer un potentiel   qui devrait lui permettre de franchir le mur des 2600 élo ! Son intégration a été excellente, son sérieux et son talent en font un excellent joueur d’équipe !

Andréi Istratescu 6,5/11 perf 2550  a alterné le bon et le moins bon ! Joueur volontaire , il s’est parfois mis en difficulté tout seul aveuglé  par la recherche de la victoire à tout prix mais cet esprit conquérant et optimiste a aussi été un grand atout pour l’équipe car il peut scorer à tout moment !

Andréi Sokolov 65/11  perf 2527 a fait preuve d’une belle combativité tout au long de la compétition et a souvent tenu les noirs avec brio.  Il reste un joueur clé capable de contrarier n’importe quel adversaire.

Riff Jean-Noël , le capitaine 6/11 perf 2484 a une nouvelle fois porté l’équipe à bout de bras ! Son implication dans l’organisation lui a certainement coûté un début de tournoi catastrophique malgré des positions supérieures mais en grand combattant, il est revenu à toute allure dans son tournoi par trois victoires consécutives plus que précieuses pour mettre son team sur les bons rails ! Il réalise au final dans des conditions difficiles un tournoi plus qu’honorable.

Borya Ider 5,5/8 perf 2533 a sans conteste réalisé son meilleur top 12 sous nos couleurs. Malgré un début de compétition laborieux, crise de confiance, difficulté à assumer un statut de buteur il termine par quatre victoires consécutives pour le plus grand bien de l’équipe avec deux démonstrations probantes face au GMI Petkov et au MI Grafl ! Un top 12 réussi pour le futur papa malgré la mésaventure du forfait ronde 4 qu’il a surmonté en grand champion !

Quentin Burri 0/2 n’a pu ouvrir son compteur en Top 12 probablement anéanti par la pression. S’intégrer deux matchs dans une équipe n’est pas chose facile et il faudra à l’avenir soigner davantage son intégration avec un séjour plus long et davantage de matchs  pour permettre à son potentiel de s’exprimer !

Les trois filles qui ont joué réalisent ensemble un score de 5,5/11 ce qui est plutôt exceptionnel par rapport à ce  que nous réalisons d’habitude !

Emma, à deux semaines de  son heureux évènement n’a pu pleinement défendre ses chances  et réalise 0,5/3 Mathilde Choisy, souffrante a fait mieux que se défendre dans le contexte difficile obtient 3/6  et Salomé Neuhauser en état e grâce réalise un tonitruant 2/2 !

Comments are closed.